Saison 2010-2011 : C'est l'heure du bilan...

Publié le par Pierre Bourliaud

Après 2 bonnes semaines de repos, j'ai repris l'entraînements automnal avec au programme de la préparation physique générale : VTT, randonnée en montagne, escalade, footing, musculation... 

Mais avant de parler de cette nouvelle saison, je vais faire un retour sur la saison dernière et ses moments forts.

La première étape était une tournée internationale dans l'hémisphère sud. Elle s'est traduite par des performances mitigées avec une 9ème place au New Zealand open et une 16ème place à l'oceanian open à Penrith (Australie). Mais pendant presque 2 mois, j'ai pu faire beaucoup de travail foncié en accumulant les heures de navigation en eau-vive. 

A mon retour j'ai participé à la 2ème manche de la coupe de France à Cergy Pontoise. C'est fatigué et malade que j'ai abordé cette course. J'ai terminé le weekend avec une 16ème place décevante le samedi et une 6ème place encourageante le dimanche. C'était le dernier rendez-vous avant les courses de sélection en équipe de france. 

J'ai ensuite pris le départ des "piges" à Pau en pleine forme et avec de bons repères sur ce bassin que je connais bien. Mais malgré les bonnes sensations et de très bons passages, j'ai payé très cher les multiples sorties de route en finale. Je me suis classé  8ème des sélections en abandonnant toutes chances de participation aux championnats du monde. Mais mes bons résultats de la saison précédentes m'ont permis de prendre le départ de 2 coupes du monde à Tacen et à Leipzig. 

J'ai alors profité du temps qui séparait les courses de sélections des premières courses internationales, pour changer de matériel avec l'essai d'une nouvelle forme de bateau. J'ai également recommencer un cycle de préparation physique. Arrivé en Slovénie, je n'avais pas encore beaucoup de repères en eau-vive avec ce nouveau matériel ce qui explique en grande partie ma 17ème place à moins d'une seconde de la finale. J'ai tout de même pris de bons repères lors de cette course, deux semaines avant la 3ème manche de coupe du monde en Allemagne. 

Avant de rallier l'Allemagne, j'ai passé une semaine d'entraînement à Bratislava afin de faire le plein d'eau-vive et de valider mon nouveau bateau (sonic XXL de Galasport).

Après une bonne semaine de soleil et d'eau-vive à Bratislava, j'ai rejoint Leipzig pour ma dernière course internationale de la saison. Les 10 petits degrés quotidiens, le vent et la pluie n'ont pas eu raison du campeur qui est en moi, malgré des moments de doute avec mes collègues d'entraînement. Et c'est en bonne forme et avec de bons repères que j'ai abordé la course. Après une entrée en matière difficile avec une 29ème place, j'ai réussi à monter en puissance en signant le 6ème temps des demi-finales et en prenant la première place de la finale. C'est mon premier podium individuel en coupe du monde. Ce résultat m'a permis d'avoir mon ticket pour la finale de la coupe du monde à Pragues. 

Il restait alors les 3 dernières semaines d'août avec au programme les championnats de France à Metz, une semaine d'entraînement à Londres et le finale de la coupe du monde à Pragues. Les championnats de France ont été une réussite avec une médaille d'or par équipe obtenues avec Benjamin Travostino et Thomas Rosset que je remercie encore pour ces très bons moments passés sur l'eau. 

Mon périple à Londres m'a permis de prendre des repères sur ce magnifique bassin flambant neuf. Les mouvements d'eaux sont volumineux et le courant est rapide ce qui me plait beaucoup. Ce bassin est en plus très ludique. 

Et pour finir, ma saison s'est terminé à Pragues avec une 19ème place en demi-finale. La place est décevante, mais j'ai pris des risques afin d'essayer d'être dans les 10 finalistes et je suis sorti de la route à mi-parcours. J'étais frustré de regarder la finale depuis le bord ce qui m'a remonté à bloc pour la saison à venir. 

En terme de classements, je termine : - 9ème du classement coupe du monde

  - 12ème du classement mondial

  - 5ème du championnats de France

A bientôt,

Pierre. 

 

 

 

Commenter cet article